Pré-ouverture 08/12/2021
Paris Chicago
Bléinchangé à +1 €/t+2 cents
Maïsinchangé à +1 €/t-2 cents
Colzainchangé à -2 €/t
Soja-3 cents
Indices 08/12/2021
€/$1,1299 $
Pétrole WTI72,05 $/b

Blé (€/t)
Déc. 21279,00-1,25
Mars 22287,00-4,75
Mai 22284,25-4,50
Sept. 22258,00-2,50
Déc. 22257,50-2,00
Maïs (€/t)
Janv. 22243,75-3,50
Mars 22242,50-2,75
Juin 22245,00-1,75
Août 22248,25-1,50
Nov. 22224,50-0,50
Colza (€/t)
Févr. 22707,50+11,25
Mai 22663,50+5,75
Août 22557,75+2,50
Nov. 22552,25+1,50
Févr. 23548,00+0,50

08/12/2021

Blé (€/t) : 12853 lots
LotsTypeStrike
200Call Mars 22250,00
102Call Mars 22260,00
200Call Mars 22272,00
100Call Mars 22275,00
600Call Mars 22290,00
550Call Mars 22300,00
200Call Mars 22310,00
250Call Mars 22315,00
1000Call Mars 22320,00
500Call Mai 22290,00
1550Call Mai 22300,00
650Call Mai 22310,00
1Call Mai 22324,00
20Call Mai 22350,00
60Call Sept. 22260,00
50Call Sept. 22270,00
6Call Mai 23300,00
600Put Mars 22228,00
400Put Mars 22230,00
100Put Mars 22235,00
700Put Mars 22240,00
1000Put Mars 22260,00
650Put Mars 22270,00
350Put Mars 22274,00
1900Put Mars 22280,00
350Put Mars 22284,00
150Put Mars 22285,00
500Put Mai 22260,00
50Put Mai 22270,00
1Put Mai 22284,00
50Put Sept. 22205,00
7Put Mars 23257,00
6Put Mai 23255,00
Maïs (€/t) : 0 lots
LotsTypeStrike
Colza (€/t) : 985 lots
LotsTypeStrike
50Call Févr. 22700,00
50Call Févr. 22705,00
122Call Févr. 22720,00
200Call Mai 22650,00
200Call Mai 22700,00
100Put Févr. 22680,00
60Put Févr. 22687,50
200Put Mai 22600,00
1Put Août 22500,00
1Put Août 22550,00
1Put Nov. 22550,00

Blé (¢/b)
Déc. 21799,2500-8,0000
Mars 22808,5000-13,5000
Mai 22813,2500-13,5000
Juil. 22801,5000-10,5000
Sept. 22802,2500-9,2500
Maïs (¢/b)
Déc. 21586,2500-2,2500
Mars 22586,0000+1,7500
Mai 22588,5000+0,5000
Juil. 22588,5000+0,5000
Sept. 22565,5000+0,0000
Soja (¢/b)
Janv. 221250,2500+10,2500
Mars 221258,2500+9,7500
Mai 221265,5000+10,0000
Juil. 221272,2500+9,7500
Août 221265,2500+9,7500
Tourteaux de soja ($/st)
Déc. 21358,9000+7,1000
Janv. 22349,7000+7,5000
Mars 22349,3000+7,5000
Mai 22350,7000+6,6000
Juil. 22353,7000+5,8000
Huile de soja (¢/lb)
Déc. 2157,0400-1,5800
Janv. 2257,1000-1,6200
Mars 2257,1100-1,5300
Mai 2256,9600-1,3600
Juil. 2256,7900-1,2400

08/12/2021

Physique (€/t)
Blé dur rendu La Pallice - Base Juillet 2021430,00+0,00
Blé meunier rendu Rouen - Base Juillet 2021289,00+0,00
Maïs rendu Bordeaux - Base Juillet 2021244,00+1,00
Maïs FOB Rhin - Base Juillet 2021250,00+1,00
Orge fourragère rendu Rouen - Base Juillet 2021258,00+0,00
Orge brasserie de printemps Planet FOB Creil - Base Juillet 2021363,00+0,00
Colza FOB Moselle - Flat - Récolte 2021698,00+16,00
Tournesol standard rendu St Nazaire - Flat - Récolte 2021630,00+5,00
Pois fourragers FOB Creil - Base Août 2021317,00+0,00
Analyses 08/12/2021

Marché européen

L’espoir revient sur les marchés financiers au fur et à mesure que s’apaisent les inquiétudes quant à la dangerosité du variant Omicron. L’indice S&P 500 à la Bourse de New York a ainsi retrouvé hier son niveau d’avant Thanksgiving tandis que le pétrole WTI est nettement repassé au-dessus de seuil psychologique des 70 $/baril.

Cette situation apporte du soutien aux matières premières en général et aux grains, même si dans l’attente du rapport USDA à paraître ce jeudi 9 décembre, les mouvements restent limités.

A l’exception du colza qui s’est une nouvelle fois illustré hier avec une forte hausse allant jusqu’à +21 €/t en session hier sur l’échéance Février 2021 d’Euronext. Fort d’un rebond de +57,75 €/t sur les 5 dernières séances, le colza revient ainsi aux portes des 700 €/t qui n’avaient plus été vus depuis le 17 novembre dernier.

En France, la publication du bilan FranceAgriMer de décembre sera suivi ce matin tandis qu’Agreste diffusait  hier ses premières estimations de surfaces pour la prochaine récolte 2022.

La surface de blé tendre d’hiver pour 2022 est ainsi attendue en baisse de -0,6 % à 4,924 millions d’hectares contre 4,956 millions d’hectares en 2021

Le blé dur reculerait de -1,8 % à 279 000 ha contre 284 000 ha en 2021

L’orge d’hiver progresse de +2,4 % à 1,226 Mha contre 1,197 Mha en 2021

Enfin le colza affiche une hausse de +12,3 % à 1,102 Mha contre 981 000 ha en 2021. A noter que la sole de colza 2022 resterait malgré tout inférieure de -11,3 % à la moyenne quinquennale.

Concernant la production 2021, la récolte de blé tendre est confirmée à 35,41 Mt tandis que la production de maïs grain (semences comprises) est fortement revue à la hausse à 15,39 Mt.

Marché américain

Le marché est resté assez partagé hier à Chicago avec des opérateurs qui se placent dans l’attente du rapport USDA de jeudi soir. Le consensus des analystes prévoit peu de changements dans les stocks américains pour ce mois de décembre. Néanmoins, les moindres performances qu’attendu à l’export pourraient conduire à une légère remontée des stocks de blé et de soja US. Tandis que la bonne demande de maïs notamment en éthanol permettrait un très léger recul du stock US.

Le marché est également dans l’attente d’une meilleure connaissance des conditions de culture en Amérique du Sud pour les prochaines semaines.

Les fonds ont acheté hier à Chicago 2 000 lots de maïs et 2 000 lots de blé tandis qu'ils vendaient 5 500 lots de soja. 

L’administration américaine s’est prononcée hier à travers l’EPA pour une révision rétroactive à la baisse des mandats de biocarburants  à 17,13 milliards de gallons pour 2020 et 18,52 milliards de gallons pour 2021 et ce en raison d’une réduction de la demande de carburant pendant la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis. Le mandat pour 2022 est quant à lui revu à la hausse à 20,77 milliards de gallons. A noter également que l’EPA rejetterait les multiples demandes d’exemptions. 

 

Marché mer Noire

C’est dans un contexte d’inquiétudes croissantes que s’est tenue hier une visioconférence entre Joe Biden Président des Etats-Unis et son homologue Russe Vladimir Poutine. Malgré deux heures d’échanges, les positions de chacun ne semblent pas avoir évolué. 

Vladimir Poutine a dénoncé le potentiel militaire croissant des forces de l’OTAN aux frontières de la Russie et demande des garanties juridiques sur le non élargissement de l’alliance vers l’Est. Joe Biden n’a fait quant à lui ni promesses ni concessions à ce sujet. Le président Américain a de plus fait savoir à son homologue russe que la Russie s’exposerait à de fortes sanctions, entre autres économiques, en cas d’escalade militaire en Ukraine.

La porte reste néanmoins ouverte à la diplomatie puisque les deux dirigeants se sont accordés pour que leurs conseillers conduisent des consultations sur ces « questions sensibles ».

Le Grincheux du 08/12/2021

Aujourd'hui : Bonne fête Romaric

Fil de news

Retour du colza à la porte des 700 €/t sur Euronext