Analyses 20/09/2021

Marché européen

Consolidation des cours vendredi dans un marché qui cherche à reprendre son souffle. En ce début de semaine, c’est la hausse du dollar qui retient l’attention des opérateurs, avec dans ce contexte un repli sur Chicago en préouverture.

Sur la scène internationale, les USA ont de nouveau vendu 132 000 t de soja à destination de la Chine. La Corée du Sud a quant à elle acheté près de 82 000 t de blé meunier origine Australie et 66 000 t de maïs origine optionnelle.

En maïs, les premiers chantiers de récolte ont débuté en France, avec des rendements élevés. Les conditions climatiques pluvieuses cette année ont été favorables pour cette culture exigeante en eau. FranceAgriMer affiche un crop rating de 89 % pour cette culture jugés comme bons à excellents. Cela est à comparer à 59 % l’an passé.

Le colza est venu tester le seuil psychologique des 600 €/t sur Euronext. De plus les bilans mondiaux sont très tendus avec un net déficit des bilans européens et une récolte catastrophique chez le premier exportateur mondial, le Canada.  Dans la province de l’Alberta 33 % des surfaces sont maintenant récoltées, selon le gouvernement de la province.

L’huile de palme cède un peu de terrain ce lundi matin sur kuala Lumpur.

Le dollar se raffermit nettement en s’affichant ce lundi matin à 1.1710 contre euro et 72.77 contre rouble. Outre le risque inflationniste lié à la flambée des coûts de l’énergie, les opérateurs craignent un changement de la politique de la Fed qui se réunira cette semaine. Le pétrole consolide ses cours affichés à 71.40 usd/baril sur New York.

A noter la flambée des cours des engrais, dans un contexte notamment de hausse des cours du gaz nécessaires à la fabrication des azotes.

Marché américain

Repli des cours tous produits sur Chicago vendredi sous l’effet pression récolte des maïs et sojas. La hausse du dollar est également un facteur de perte de compétitivité à l’export.

 Le blé intègre certes une baisse de la production au Canada et en Europe, mais les prévisions optimistes pour l’Australie limitent le potentiel de hausse.

Les chantiers de récolte de maïs débutent dans les zones les plus précoces. Le crop rating attendu ce soir devrait être inchangé à 58 % comme bons à excellents selon les analystes.

Les fonds se montraient nets vendeurs vendredi pour 2 500 lots de maïs, 5 500 lots de soja et 2 500 lots de blé.

Marché mer Noire

Les exportations origines mer Noire demeurent soutenues et ce malgré les taxes imposées par la Russie.

Dans ce contexte, les cours du blé poursuivent leur progression avec en Ukraine un test des 300 usd/t en base fob pour du 11.5 % de protéines.

Les récoltes de maïs ont débuté en Ukraine, mais des pluies sont attendues pour les prochains jours, ce qui pourrait retarder les chantiers. Les exportations à destination de la Chine seront clé pour le futur.