Pré-ouverture 06/04/2020
Paris Chicago
Bléinchangé+ 6 cents
Maïsinchangé - 2 cents
Colzainchangé
Soja- 1 cents
Indices 03/04/2020
€/$1,0785 $
Pétrole WTI28,34 $/b

Blé (€/t)
Mai 20191,00+3,13
Sept. 20185,00+2,38
Déc. 20187,50+2,25
Mars 21189,25+2,25
Mai 21189,25+2,25
Maïs (€/t)
Juin 20165,50+0,75
Août 20168,50+0,50
Nov. 20168,00+1,00
Janv. 21171,75+0,00
Mars 21173,50+0,00
Colza (€/t)
Mai 20363,75+4,25
Août 20366,50+2,50
Nov. 20370,75+1,75
Févr. 21373,75+1,50
Mai 21374,50+0,50
Solution azotée (€/t)
Juin 20155,00+0,00
Sept. 20155,00+0,00
Nov. 20155,00+0,00
Mars 21155,00+0,00
Juin 21155,00+0,00

03/04/2020

Blé (€/t) : 2488 lots
LotsTypeStrikePrime
800Call Mai 202001,00
1Call Déc. 2018312,20
75Call Déc. 201909,42 - 9,66
150Call Déc. 201996,74 - 6,91
1000Call Déc. 202006,65
75Call Déc. 202055,43
150Put Mai 201810,22
150Put Sept. 201816,55
75Put Déc. 201754,13 - 4,33
4Put Déc. 201806,25 - 6,49
3Put Mars 211858,57
5Put Mars 2119012,00
Maïs (€/t) : 100 lots
LotsTypeStrikePrime
50Call Mars 211902,91
50Put Mars 211706,20
Colza (€/t) : 287 lots
LotsTypeStrikePrime
100Call Mai 203701,50
25Call Août 203709,06
25Call Nov. 2036515,41
2Call Nov. 20367,514,23
25Call Nov. 203809,52
30Call Nov. 204005,47
25Put Août 203503,41
25Put Nov. 203503,93
30Put Nov. 203659,66

Blé (¢/b)
Mai 20549,2500+8,2500
Juil. 20545,0000+6,2500
Sept. 20547,0000+5,7500
Déc. 20554,2500+5,2500
Mars 21560,0000+3,7500
Maïs (¢/b)
Mai 20330,7500-3,0000
Juil. 20336,7500-3,2500
Sept. 20342,2500-3,5000
Déc. 20350,7500-3,0000
Mars 21362,0000-2,7500
Soja (¢/b)
Mai 20854,2500+2,5000
Juil. 20859,5000+2,0000
Août 20862,0000+2,0000
Sept. 20860,5000+2,0000
Nov. 20861,5000+2,7500
Tourteaux de soja ($/st)
Mai 20303,2000-4,1000
Juil. 20303,3000-2,5000
Août 20302,4000-1,9000
Sept. 20302,7000-1,7000
Oct. 20302,1000-1,3000
Huile de soja (¢/lb)
Mai 2026,4300+0,4000
Juil. 2026,7500+0,4000
Août 2026,9100+0,4000
Sept. 2027,0700+0,3900
Oct. 2027,2300+0,4000

06/04/2020

Physique (€/t)
Blé dur rendu Port la Nouvelle - Base Juillet 2019270,00+0,00
Blé meunier rendu Rouen - Base Juillet 2019188,00+0,00
Maïs rendu Bordeaux - Base Juillet 2019156,00+1,00
Maïs FOB Rhin - Base Juillet 2019164,00-1,00
Orge fourragère rendu Rouen - Base Juillet 2019153,00-1,00
Orge brasserie de printemps Planet FOB Creil - Base Juillet 2019148,00+0,00
Colza FOB Moselle - Flat - Récolte 2019366,50+1,50
Tournesol rendu St Nazaire - Flat - Récolte 2019335,00+0,00
Pois fourragers FOB Creil - Base Août 2019215,00+0,00
Analyses 06/04/2020

Marché européen

Nul doute que la semaine va encore être dominée par les conséquences sur l’épidémie du coronavirus. Les USA vont connaitre une forte accélération du nombre de décès et les opérateurs vont suivre de près une nouvelle fois les inscriptions au chômage jeudi prochain, après un chiffre des plus importants semaine passée de 6.6 millions d’inscriptions. La réunion sur le pétrole avec les principaux pays producteurs et les USA est repoussée au 9 avril, si elle a lieu ! Le pétrole cède du terrain ce matin à 27.20 usd  le baril sur New York. L’euro quant à lui évolue peu à 1.0820 contre usd.

Sur la scène internationale, les USA ont vendu 56 7000 t de maïs à la Chine. L’élément le plus marquant a été le résultat de l’appel d’offres de l’Algérie pour du blé tendre livraison juillet 2020, soit en nouvelle récolte avec des prix demandés par l’Algérie très inférieurs aux offres de l’ordre de - 15 usd/t, laissant craindre chez les opérateurs européens, la tentation par l’Algérie d’ouvrir ses importations au bassin mer Noire, ce qui n’était pas autorisé à ce jour. Cela restera à suivre de près car l’Algérie est le principal client de la France dans ce domaine.

FranceAgriMer révise à la baisse le pourcentage de blé jugé bon à excellent à hauteur de 62 % contre 63 % la semaine précédente et 84 % l’an passé à date. Idem pour l’offre d’hiver dont le crop rating passe de 63 % à 62 %. Les orges de printemps sont maintenant semées, résultat d'une semaine passée sans précipitations.

Les cours du blé finissaient sur une note légèrement positive vendredi sur Euronext, tout comme le colza, alors que le canola cédait du terrain après que les autorités chinoises aient démenti avoir autorisé de nouveau les importations canadiennes. L’huile de palme vient quant à elle retester ses plus bas en ce début de semaine.

A surveiller dans les jours à venir les conditions climatiques sur le bassin mer Noire en raison du déficit hydrique ces dernières semaines.


L’équipe Agritel est très honorée de publier ce 6 avril 2020, sa 800ème lettre « AgritelHebdo - Les clefs pour décider ».  Vous êtes plusieurs milliers de producteurs à recevoir chaque lundi par email notre avis de marché et nos recommandations de ventes.  Cette longévité c’est avant tout à vous que nous la devons.  Pour cela, nous vous adressons nos plus sincères remerciements. Nous sommes fiers de la confiance que vous nous accordez depuis de nombreuses années. Et nous vous assurons en retour de tout mettre en œuvre au service de la réussite de votre commercialisation.

Pas encore abonné ? Nous vous offrons l’édition N°800 de ce lundi. Pour la recevoir, il suffit de vous inscrire, avant 16h, en cliquant-ici.

Marché américain

Sur les marchés américains vendredi, seul le blé tirait son épingle du jeu avec une légère hausse se traduisant néanmoins sur la semaine passée par un repli global de 4 %. C’est le maïs semaine passée qui enregistrait la plus forte baisse, - 4.4 %, conséquence de la crise dans la filière éthanol et des perspectives de semis aux USA. Le soja quant à lui cédait sur la semaine - 3.1 %.

Les fonds se montraient nets vendeurs vendredi pour 10 000 lots de maïs et 6 000 lots de soja. Ils étaient nets acheteurs pour 5 500 lots de blé.

Le covid 19 n’a pas encore atteint son pic aux USA et les deux semaines à venir pourraient perturber les flux de marchandises. La surprenante fermeté du dollar pénalise la compétitivité des origines américaines, notamment face à des devises sud-américaines qui s’écroulent, à l’image du Real.

Marché mer Noire

L’évolution des conditions météorologiques en mer Noire va devenir un sujet de préoccupation majeur à la fois pour les producteurs locaux tout comme pour le commerce mondial dans les 15 prochains jours. En effet, suite à l’absence de précipitations majeures au cours de cette période, les potentiels des cultures d’hiver s’en trouveront significativement impactés. Dans ces conditions, les producteurs espèrent que les faibles pluies prévues pour la fin de la semaine se concrétiseront. Celles-ci seront aussi cruciales pour améliorer l’humidité au niveau de l’horizon superficiel des sols, réduite bien souvent à néant après un mois de sec. Il en va du bon déroulement de la campagne 2020 de semis alors que les producteurs souhaitent commencer en masse les emblavements en tournesol et maïs.

LeGrincheux du 06/04/2020

Aujourd'hui : Bonne fête Marcellin

Le saint du jour ne va pas nous en faire tout un fromage :5 fruits et légumes par jour, ils font marrer LULU... A la
troisième pastèque, elle cale.

Fil de news

L'Algérie n'a rien acheté sur son dernier appel d'offre

9