Pré-ouverture 23/09/2016
Paris Chicago
Blé- 1 €/t- 3 cents
Maïs- 1 €/t- 2 cents
Colza- 1 €/t
Soja- 6 cents
Indices 23/09/2016
€/$1,1214 $
Pétrole WTI44,48 $/b

Blé (€/t)
Déc. 16161,25-0,75
Mars 17166,25-0,50
Mai 17169,00-0,75
Sept. 17171,00-0,75
Déc. 17173,25-0,75
Maïs (€/t)
Nov. 16162,75+0,75
Janv. 17164,50+0,75
Mars 17166,25+0,50
Juin 17169,25+0,25
Août 17171,50-0,25
Colza (€/t)
Nov. 16375,75-4,00
Févr. 17376,00-3,75
Mai 17375,25-3,25
Août 17359,75-2,00
Nov. 17361,75-2,00

23/09/2016

Blé (€/t) : 1670 lots
LotsTypeStrikePrime
10Call Déc. 161662,80
200Call Déc. 161682,15
500Call Déc. 161701,69
500Call Déc. 161800,55
2Call Mars 171668,00
2Call Mai 171699,10
6Call Mai 171709,10
100Call Mai 171727,54
150Put Mars 171635,80
100Put Mai 171625,55
100Put Mai 171656,82
Maïs (€/t) : 100 lots
LotsTypeStrikePrime
80Call Juin 171688,10
10Call Juin 171707,56
10Call Juin 171902,06
Colza (€/t) : 875 lots
LotsTypeStrikePrime
7Call Nov. 1636016,00
4Call Nov. 1636511,47
2Call Nov. 163709,00
1Call Févr. 1737512,60
15Call Févr. 17377,510,50
5Call Févr. 173809,50
1Call Mai 17377,513,70
1Call Mai 173909,00
1Call Mai 17407,55,00
2Call Août 1736015,00 - 15,20
1Call Août 1737010,54
2Call Août 173759,60
400Call Août 173808,70
1Put Nov. 16382,58,67
20Put Févr. 173705,60
2Put Févr. 17372,58,26
10Put Févr. 17377,510,30
400Put Août 173508,70

Blé EU (€/t)
Déc. 16162,7500-0,5000
Mars 17165,2500-0,7500
Mai 17168,0000-1,0000
Sept. 17169,7500-1,0000
Déc. 17172,5000-0,7500
Blé (¢/b)
Déc. 16404,7500-1,7500
Mars 17428,0000-1,5000
Mai 17441,7500-1,5000
Juil. 17450,0000-0,7500
Sept. 17462,7500-0,2500
Maïs (¢/b)
Déc. 16336,5000-1,5000
Mars 17346,2500-1,7500
Mai 17352,7500-2,2500
Juil. 17359,5000-2,0000
Sept. 17366,5000-1,7500
Soja (¢/b)
Nov. 16955,0000-23,2500
Janv. 17961,0000-22,2500
Mars 17966,5000-20,7500
Mai 17971,7500-20,7500
Juil. 17977,0000-19,7500
Tourteaux de soja ($/st)
Oct. 16303,3000-5,0000
Déc. 16302,8000-5,3000
Janv. 17303,5000-5,2000
Mars 17304,7000-4,8000
Mai 17305,1000-4,5000
Huile de soja (¢/lb)
Oct. 1633,3100-0,6100
Déc. 1633,5600-0,6100
Janv. 1733,7900-0,6300
Mars 1734,0500-0,6100
Mai 1734,2000-0,5800

23/09/2016

Physique (€/t)
Blé dur Rendu Port la Nouvelle Spot - Base Juillet 2016225,00+0,00
Blé Rendu Rouen - Base Juillet 2016160,00+1,00
Maïs Fob Bordeaux Spot - Base Juillet 2016161,00+0,00
Maïs Fob Rhin Spot - Base Juillet 2016154,00+0,00
Orge mouture Rendu Rouen - Base Juillet 2016132,00+1,00
Orge brassicole Fob Creil Spot - Base Juillet 2016182,00+0,00
Colza Fob Moselle Spot - Flat380,00+3,00
Tournesol Rendu St Nazaire Spot - Flat360,00+0,00
Pois Fourragers Fob Creil Spot - Base Aout 2016220,00+0,00
Analyses 23/09/2016

Marché européen

Le marché export est depuis plusieurs semaines très animé sur les normes à l'importation de blé tendre vers l'Egypte. Les exportateurs n'étant pas en mesure de garantir les critères demandés sur l'ergot avaient ainsi poussé le GASC à annuler à plusieurs reprises ses appels d'offres. Hier, après une journée de rebondissement, le GASC a finalement acheté 240.000 t. Les exportateurs demandaient en effet des garanties aux autorités sur le taux d'ergot accepté, l'Egypte a depuis ce début d'année souvent brouillé la compréhension des opérateurs et bloqué plusieurs exécutions de contrat. Sans surprise, les origines retenues sont toutes russes avec des prix compris entre 186.80 et 187.21 $/t CAF soit des prix FOB proches ou équivalents à 179 $/t.

Face à la forte compétitivité mer Noire actuelle, l'activité export en Europe est moins dynamique, néanmoins le tirage des certificats à l'export atteint tout de même 452.256 t en blé tendre cette semaine. Les volumes hebdomadaires des tirages à l'importation en maïs progressent en parallèle peu en cette période d'avant moisson avec 185.300 t à nouveau octroyées. Pour compenser les volumes et des qualités disponibles en France, on retiendra également que les recours aux importations intra-communautaires sont toujours effectifs de la part des acheteurs qui privilégient actuellement les origines de l'Europe de l'Est.

Profitant de la fermeté des cours des huiles et du canola, les cours du colza reviennent se négocier tant sur le marché à terme d'Euronext que sur le marché physique sur des niveaux comparables au plus haut depuis l'été. Les prix s'apprécient ainsi tant en récolte 2016 qu'en récolte 2017.

Marché américain

Les chiffres hebdomadaires des ventes à l'export marquent une nouvelle progression en céréales aux USA en ce début de campagne avec 561.000 t de blé et 921.900 t de maïs vendues, dépassant même les attentes des opérateurs. Les prix américains restent en effet attractifs car toujours proches des bas des 10 dernières années tant en maïs qu'en blé.

En graines de soja, les ventes marquent également une fermeté. La demande à court terme demeure soutenue avant l'arrivée de la nouvelle récolte sachant que les contractualisations pour la récolte 2016 sont également nombreuses. Les conditions météorologiques du week-end offrent, malgré le repli observé des prix depuis les récents plus hauts, un élément de soutien, laissant craindre un délai dans les travaux de récolte aux USA.

Le marché du maïs déjà bas en raison des prévisions de récolte va également être mis sous pression face à la valorisation des coproduits de l'éthanol vers l’export. La Chine impose, à effet immédiat, une taxe anti-dumping à l'importation pour les DDGs américains. Cette décision du ministère du Commerce fait suite aux demandes des producteurs locaux d'éthanol qui jugeaient les exportations de DDGs vers la Chine compétitives car bénéficiant des subventions aux biocarburants de la filière américaine. Les exportations américaines baissent depuis plusieurs mois vers la Chine, les volumes de DDGs exportés risquent par conséquent de ne guère progresser désormais.

Marché mer Noire

Le ministère de l’Agriculture ukrainien est en passe de signer avec ses exportateurs un mémorandum définissant les volumes limites exportables pour les principales céréales. Ainsi, la tolérance donnée par les autorités en blé s’élèverait à 16,5 Mt dont 10,1 Mt de qualité « meunière » et 6,4 Mt de qualité fourragère. Ce chiffre est significativement plus élevé que l’estimation apportée par l’USDA à 15 Mt mais reste légèrement inférieur à l’activité enregistrée au cours de la saison précédente (17,4 Mt).

En orges également, les autorités se montreraient plus optimistes que le scénario présenté par l’USDA avec une limite placée à 5,6 Mt contre une estimation à 5 Mt par le ministère de l’Agriculture américain. Le volume total des exportations de céréales est projeté à 40,25 Mt, laissant ainsi la place à près de 18 Mt à l’export pour le maïs.

Le grincheux du 23/09/2016

Aujourd'hui : Bonne fête Constant

Fil de news

L'huile de palme à Kuala Lumpur se négocie toujours proche des récents plus hauts.