Pré-ouverture 25/04/2017
Paris Chicago
Bléinchangé à - 1 €- 1 cents
Maïsinchangé à - 1 €- 1 cents
Colza- 1 à - 2 €/t
Soja- 5 cents
Indices 24/04/2017
€/$1,0848 $
Pétrole WTI49,23 $/b

Blé (€/t)
Mai 17162,75+1,75
Sept. 17166,50+0,25
Déc. 17170,75+0,00
Mars 18174,50+0,25
Mai 18177,25-0,50
Maïs (€/t)
Juin 17173,25-0,75
Août 17178,00-0,25
Nov. 17170,50-0,50
Janv. 18172,75-0,25
Mars 18174,50+0,50
Colza (€/t)
Mai 17399,50-2,00
Août 17369,75-3,50
Nov. 17372,75-3,25
Févr. 18376,00-3,50
Mai 18376,75-3,25
Solution azotée (€/t)
Juin 17149,00+0,00
Sept. 17145,00+0,00
Nov. 17152,00+17,00
Mars 18152,00+0,00
Juin 18152,00+0,00

24/04/2017

Blé (€/t) : 3885 lots
LotsTypeStrikePrime
2Call Sept. 1716010,20
6Call Sept. 171676,90
65Call Sept. 171686,20
10Call Sept. 171744,80
3Call Sept. 171793,10
21Call Sept. 171803,50
60Call Sept. 171881,64
4Call Déc. 171719,20
308Call Déc. 171748,60
102Call Déc. 171757,60
250Call Déc. 171785,99
350Call Déc. 171806,20
604Call Déc. 171855,00
200Call Déc. 171903,25
200Call Déc. 172002,01
1000Put Sept. 171655,95
700Put Déc. 171655,40
Maïs (€/t) : 0 lots
LotsTypeStrikePrime
Colza (€/t) : 1127 lots
LotsTypeStrikePrime
200Call Août 173708,18
510Call Août 173805,09
101Call Nov. 173809,50
10Call Nov. 174004,00
1Put Août 17362,54,80
103Put Août 173655,80
2Put Août 17367,57,10 - 7,20
200Put Août 173708,43

Blé EU (€/t)
Mai 17164,7500+6,7500
Sept. 17166,5000-0,5000
Déc. 17170,0000-0,5000
Mars 18173,7500+0,0000
Mai 18176,2500+0,2500
Blé (¢/b)
Mai 17402,5000+6,2500
Juil. 17419,2500+8,0000
Sept. 17434,2500+7,0000
Déc. 17458,0000+6,5000
Mars 18476,7500+6,7500
Maïs (¢/b)
Mai 17359,2500+6,5000
Juil. 17365,5000+7,0000
Sept. 17372,5000+7,0000
Déc. 17383,5000+6,2500
Mars 18393,2500+6,2500
Soja (¢/b)
Mai 17961,2500-6,0000
Juil. 17971,7500-6,0000
Août 17973,2500-5,5000
Sept. 17969,7500-5,2500
Nov. 17967,5000-5,2500
Tourteaux de soja ($/st)
Mai 17316,4000-3,2000
Juil. 17320,6000-3,2000
Août 17321,6000-3,0000
Sept. 17321,6000-2,6000
Oct. 17320,1000-2,6000
Huile de soja (¢/lb)
Mai 1731,6900-0,0100
Juil. 1731,9300+0,0100
Août 1732,0400+0,0200
Sept. 1732,1400+0,0400
Oct. 1732,1500+0,0700

25/04/2017

Physique (€/t)
Blé dur Rendu Port la Nouvelle Spot - Base Juillet 2016205,00+0,00
Blé Rendu Rouen - Base Juillet 2016158,00+1,00
Maïs Fob Bordeaux Spot - Base Juillet 2016167,00+1,00
Maïs Fob Rhin Spot - Base Juillet 2016170,00+1,00
Orge mouture Rendu Rouen - Base Juillet 2016136,00+0,00
Orge brassicole Fob Creil Spot - Base Juillet 2016185,00+0,00
Colza Fob Moselle Spot - Flat (mbm incluses)403,00+2,00
Tournesol Rendu St Nazaire Spot - Flat (mbm incluses)360,00+0,00
Pois Fourragers Fob Creil Spot - Base Aout 2016215,00+0,00
Analyses 25/04/2017

Marché européen

La journée d’hier a été marquée par une forte hausse de l’euro face au dollar, accompagnée d’une nette progression des marchés boursiers, conséquence des élections. Sur les matières premières, la morosité reste de mise avec peu d’évolution, ce malgré des craintes de baisse du potentiel de production dans l’ouest de l’Europe liée au déficit hydrique.

Selon MARS, l’organisme européen d’observation des cultures, le rendement moyen estimé en blé en Europe pour la prochaine campagne serait de 6.05 t/ha à comparer à 6.02 t/ha estimé le mois dernier. Le rendement en orges d’hiver est également revu en très légère hausse à 5.82 t/ha contre 5.81 affiché le mois dernier. En maïs le rendement est également revu en très légère hausse à 7.13 t/ha contre 7.12 affiché le mois dernier Seul le colza est estimé en repli, avec un rendement moyen de 3.27 t/ha contre 3.29 t/ha estimé le mois dernier. Ces estimations, à ce stade, sont bien entendu sujet à caution et le déficit hydrique qui touche une grande partie de l’ouest de l’Europe demeure un élément de stress chez les producteurs.

Sur la scène internationale la Corée du sud a acheté 65 000 t de maïs origine optionnelle. L’Algérie est quant à elle aux achats pour officiellement 50 000 t de blé dur.

L'activité en blé était soutenue sur Euronext hier avec 73 881 lots échangés contre 667 sur le contrat CME européen.

Les cours du colza trouvaient du soutien hier dans la fermeté du palme et la hausse du soja. Ces deux éléments pourraient faire défaut ce matin à l’ouverture, le palme se repliant de plus de 50 ringitts la tonne et le soja fléchissant suite à l’état d’avancement des semis aux USA, supérieur aux attentes.

Marché américain

Nouveau repli en blé hier sur le CBOT, les opérateurs testant de nouveau le support majeur des 4 usd/boisseau. Les conditions climatiques demeurent globalement favorables aux USA. Cela se traduit d’ailleurs par des semis estimés réalisés à hauteur de 17 % en maïs et de 6 % en soja, contre respectivement 18 % et 3 % sur la moyenne des 5 dernières années à date.

Le crop rating en blé s’affiche à 54 %, inchangé par rapport à la semaine passée et 59 % l’an passé.

Les chiffres hebdomadaires à l’export étaient supérieurs aux attentes pour tous produits.

Les fonds se montraient nets vendeurs pour 3 500 lots de blé et nets acheteurs pour 8 000 lots de maïs et 8 000 lots de soja.

Le secteur commodities demeure délaissé par les fonds d’une manière générale, à l’image des positions nets shorts record détenues par ces derniers en blé et des positions shorts inhabituelles en soja et maïs.

Marché mer Noire

Le rouble russe a touché un nouveau plus haut contre le dollar américain hier, niveau jamais atteint depuis juillet 2015. Pourtant, l’environnement macro-économique autour de la Russie laisse plutôt envisager un mouvement inverse de la monnaie. En effet, l’or noir a perdu -7,7 % à New-York depuis le début de la semaine dernière, ce qui constitue un premier élément négatif en faveur d’un éventuel renforcement du rouble. De plus, le taux de référence de la Banque Centrale de la Fédération Russe pourrait encore être abaissé, dans un contexte où le Ministère de l’Economie et du Développement prévoit un niveau d’inflation atteignant 4,2 % en Russie sur le mois d’avril. Le rouble bénéficie certainement de la faiblesse du billet vert par rapport aux autres monnaies, notamment l’euro, qui se renforce après le premier tour de l’élection présidentielle en France. Si le renforcement du rouble contre dollar parait toutefois limité à court terme, la rétention des producteurs pourrait encore s’accentuer en Russie, en raison de prix trop faibles payés dans la monnaie locale. 

Le grincheux du 25/04/2017

Aujourd'hui : Bonne fête Marc

A l'ère de l'intelligence artificielle, prions pour que la greffe du cerveau prenne chez certains....

Fil de news

Le déficit hydrique s'accentue