Pré-ouverture 18/05/2018
Paris Chicago
Blé+ 1 €/t+ 6 cents
Maïs+ 1 €/t+ 5 cents
Colza+ 1 €/t
Soja+ 11 cents
Indices 18/05/2018
€/$1,1781 $
Pétrole WTI71,28 $/b

Blé (€/t)
Sept. 18176,75+2,50
Déc. 18179,25+2,25
Mars 19181,00+1,50
Mai 19182,25+1,00
Sept. 19181,75+2,75
Maïs (€/t)
Juin 18168,50+1,50
Août 18169,75+0,75
Nov. 18170,75+1,50
Janv. 19172,75+0,50
Mars 19174,50+0,50
Colza (€/t)
Août 18355,00+1,00
Nov. 18360,50+0,50
Févr. 19364,25+0,50
Mai 19366,50+1,00
Août 19359,25-0,25
Solution azotée (€/t)
Sept. 18140,00+0,00
Nov. 18145,00+0,00
Mars 19160,00+0,00
Juin 19138,00+0,00
Sept. 19147,00+0,00

18/05/2018

Blé (€/t) : 5028 lots
LotsTypeStrikePrime
4Call Sept. 181708,00
8Call Sept. 181765,30 - 5,60
2Call Sept. 181773,00 - 4,60
16Call Sept. 182000,70
200Call Déc. 181808,30
300Call Déc. 181953,50 - 3,60
1280Call Déc. 182002,40 - 2,70
200Call Mars 191866,50
30Call Mars 191904,70
500Call Mars 192013,10
100Put Sept. 181600,40
100Put Sept. 181701,97
5Put Sept. 181754,50
200Put Déc. 181703,00
350Put Déc. 181788,00
1000Put Déc. 181808,70
200Put Mars 191756,50
3Put Mars 191797,90
30Put Mars 191807,90
500Put Mars 191818,90
Maïs (€/t) : 342 lots
LotsTypeStrikePrime
1Call Août 181703,50
1Call Nov. 181648,30
50Call Nov. 181753,00
50Call Nov. 181900,50
40Call Janv. 191737,13
50Call Janv. 191755,50
50Call Janv. 191901,70
50Put Nov. 181651,60
50Put Janv. 191652,00
Colza (€/t) : 1337 lots
LotsTypeStrikePrime
100Call Nov. 183754,50
1Call Nov. 183803,80
1Call Févr. 1935019,50
40Call Févr. 193708,20
1000Put Août 183503,00
190Put Nov. 183503,70 - 4,50
4Put Nov. 183608,50 - 8,90
1Put Nov. 18362,59,83

Blé EU (€/t)
Sept. 18159,2500-5,0000
Déc. 18163,2500-5,0000
Mars 19164,7500-5,0000
Mai 19164,2500-5,0000
Sept. 19164,2500-5,0000
Blé (¢/b)
Juil. 18518,2500+20,7500
Sept. 18534,0000+20,5000
Déc. 18554,7500+20,5000
Mars 19572,5000+19,2500
Mai 19581,7500+19,0000
Maïs (¢/b)
Juil. 18402,5000+6,5000
Sept. 18411,0000+6,7500
Déc. 18420,2500+6,5000
Mars 19428,2500+5,7500
Mai 19432,7500+5,5000
Soja (¢/b)
Juil. 18998,5000+2,7500
Août 181002,5000+3,2500
Sept. 181004,5000+3,2500
Nov. 181008,2500+3,5000
Janv. 191012,2500+3,7500
Tourteaux de soja ($/st)
Juil. 18376,3000+0,1000
Août 18374,5000+0,1000
Sept. 18372,1000-0,1000
Oct. 18369,5000-0,3000
Déc. 18368,0000-0,4000
Huile de soja (¢/lb)
Juil. 1830,9800+0,1100
Août 1831,0900+0,0900
Sept. 1831,2400+0,1000
Oct. 1831,3900+0,1000
Déc. 1831,7500+0,1000

18/05/2018

Physique (€/t)
Blé dur rendu Port la Nouvelle - Base Juillet 2018210,00+0,00
Blé meunier rendu Rouen - Base Juillet 2018169,00+2,50
Maïs rendu Bordeaux - Base Juillet 2017156,00+1,00
Maïs FOB Rhin - Base Juillet 2017169,00+0,00
Orge fourragère rendu Rouen - Base Juillet 2018167,00+3,00
Orge brasserie de printemps Planet FOB Creil - Base Juillet 2018187,00+0,00
Colza FOB Moselle - Flat - Récolte 2018352,00+2,00
Tournesol rendu St Nazaire - Flat - Récolte 2017322,00+2,00
Pois fourragers FOB Creil - Base Août 2018192,00+2,00
Analyses 18/05/2018

Marché européen

Prochain édito mardi 22 mai. Bon week-end de Pentecôte.

Les marchés s’affichaient en nette hausse, conséquence du retour des risques climatiques sur les USA et du repli de l’euro. Ce dernier élément est certainement le plus important à l’heure actuelle et déterminera probablement le potentiel de rebond des cours. En effet d’un point de vue fondamental, pas d’éléments très perturbateurs sur le potentiel de production récolte 2018, même si il semble déjà acté que chez les 8 principaux pays exportateurs, les disponibilités pour la future campagne seront en repli par rapport à l’an passé.

Sur le bassin mer Noire, les récentes pluies sur l’Ukraine permettent d’afficher un optimisme chez les producteurs, alors que sur la Russie les éléments sont beaucoup plus contrastés. Il faudra attendre le mois prochain pour avoir une estimation plus précise sur la production chez ce dernier.

Sur la scène internationale, le Japon a acheté près de 90 000 t de blé meunier origine USA et la Corée du Sud 130 000 t de blé fourrager. Les douanes affichent cette semaine des exportations de blé pour l’Union européenne à 219 000 t, portant le total exporté pays tiers depuis le début de la campagne à 17.75 millions de tonnes contre 22.26 millions l’an passé à date.

Les cours du maïs progressaient également hier, mais dans une moindre mesure que celle affichée sur les céréales à paille. Certes les pluies retardent quelque peu les semis de maïs aux USA, mais c’est surtout sur une partie du sud-ouest de la France que la situation se complique, avec un retard significatif.

Le colza bénéficie pour le moment du repli de l’euro et de la fermeté du pétrole. Cependant le marché demeure pénalisé par la filière biodiesel. D’un point de vue agronomique, on s’attend à une récolte française globalement décevante sur ce produit.

Marché américain

Bonne tenue des cours du blé sur Chicago dans un contexte où les producteurs craignent une nouvelle dégradation du potentiel de production lié au déficit hydrique sur le sud du pays, déficit persistant depuis plusieurs mois maintenant.

L’évolution des cours du soja était plus confuse, toujours au gré des négociations commerciales avec la Chine. Il semble qu’une certaine détente se profile, avec notamment un assouplissement en vue sur les importations de sorgho.

Selon la bourse de Buenos Aires, l’Argentine pourrait ne produire au final cette année que 36 millions de tonnes de soja, contre 38 millions encore affichés précédemment, conséquence maintenant des difficultés de récolte liées à la pluie après l’épisode de sécheresse de ces derniers mois.

Les fonds se montraient nets vendeurs hier pour 5 500 lots de maïs et  5 000 lots de soja. Ils étaient nets acheteurs pour 3 000 lots de blé.

Marché mer Noire

La fin de la « planting season » approche à grand pas en Ukraine. Parmi les faits marquants, on retiendra la baisse des surfaces en orge de printemps de l’ordre de -10 % par rapport à l’an passé en raison notamment d’un printemps tardif qui aura réduit la fenêtre de tir pour cette culture précoce.  Les surfaces consacrées aux pois continuent de croitre, l’Ukraine est donc en passe de produire pour la seconde année consécutive plus d’un million de tonnes de ce protéagineux.

En dépit du retard pris en début de saison, les avancements que ce soit en tournesol ou maïs, respectivement la première et troisième culture en termes de surface, se montrent à ce jour finalement plus importants que l’an passé. Ces deux cultures enregistreront donc une nouvelle progression en termes de surfaces.

En début de semaine prochaine, les pluies seront précieuses pour le processus de levée des dernières parcelles semées.

Le Grincheux du 18/05/2018

Aujourd'hui : Bonne fête Eric

Le foot opium du peuple? Pas dans tous les foyers, où nombre de maris vont être soumis à la pression (de Heineken et de leur femme) courant juin

Fil de news

Les marchés en hausse notamment grace à l'euro