Pré-ouverture 24/02/2017
Paris Chicago
Bléinchangé- 2 cents
Maïsinchangéinchangé
Colzainchangé à + 1 €/t
Soja+ 2 cents
Indices 24/02/2017
€/$1,0609 $
Pétrole WTI53,99 $/b

Blé (€/t)
Mars 17172,25+0,25
Mai 17174,75-0,25
Sept. 17173,25+0,00
Déc. 17175,75-0,25
Mars 18178,00-0,25
Maïs (€/t)
Mars 17171,25-1,25
Juin 17174,75-0,25
Août 17177,00-0,75
Nov. 17172,75-0,25
Janv. 18174,25-1,00
Colza (€/t)
Mai 17410,25-2,75
Août 17380,75-2,75
Nov. 17383,75-2,50
Févr. 18385,75-3,00
Mai 18384,50-3,75
Solution azotée (€/t)
Juin 17149,00+0,00
Sept. 17152,00+0,00
Nov. 17152,00+0,00
Mars 18152,00+0,00
Juin 18152,00+0,00

24/02/2017

Blé (€/t) : 2706 lots
LotsTypeStrikePrime
4Call Mai 171744,80
41Call Mai 171754,17
1Call Sept. 171805,57
60Call Sept. 171903,18
5Call Déc. 171769,30
1000Call Déc. 171807,70
10Call Déc. 171856,05
1200Call Déc. 171904,75
60Call Mai 1818510,13
45Call Mai 182005,56
20Put Sept. 171450,48
20Put Sept. 171727,37
200Put Déc. 171654,53
10Put Déc. 171706,53
15Put Mai 181451,08
15Put Mai 1818011,86
Maïs (€/t) : 90 lots
LotsTypeStrikePrime
40Call Juin 171697,80
50Call Juin 171754,75
Colza (€/t) : 349 lots
LotsTypeStrikePrime
1Call Mai 1737535,37
1Call Mai 174156,90
2Call Mai 174205,10
10Call Août 173908,10
10Call Août 174005,60
1Call Nov. 174009,20
300Call Nov. 174106,30
20Call Nov. 174204,60
2Put Août 173706,00
2Put Nov. 1738514,96

Blé EU (€/t)
Mars 17178,0000+0,5000
Mai 17182,2500-0,7500
Sept. 17171,5000-1,7500
Déc. 17174,5000-1,5000
Mars 18177,5000-1,2500
Blé (¢/b)
Mars 17431,2500-7,0000
Mai 17448,0000-5,7500
Juil. 17462,0000-5,2500
Sept. 17477,0000-5,2500
Déc. 17495,5000-4,5000
Maïs (¢/b)
Mars 17364,0000-1,0000
Mai 17370,7500-1,0000
Juil. 17378,2500-0,7500
Sept. 17384,5000-0,7500
Déc. 17391,0000-0,2500
Soja (¢/b)
Mars 171013,5000+2,5000
Mai 171024,2500+2,5000
Juil. 171033,2500+2,5000
Août 171033,0000+2,2500
Sept. 171019,0000+2,2500
Tourteaux de soja ($/st)
Mars 17331,3000+1,0000
Mai 17335,7000+0,8000
Juil. 17338,8000+0,8000
Août 17338,1000+0,6000
Sept. 17335,9000+0,3000
Huile de soja (¢/lb)
Mars 1732,3900+0,0600
Mai 1732,6700+0,0700
Juil. 1732,9300+0,0500
Août 1733,0300+0,0600
Sept. 1733,1100+0,0500

24/02/2017

Physique (€/t)
Blé dur Rendu Port la Nouvelle Spot - Base Juillet 2016210,00+0,00
Blé Rendu Rouen - Base Juillet 2016171,00-1,00
Maïs Fob Bordeaux Spot - Base Juillet 2016171,00+0,00
Maïs Fob Rhin Spot - Base Juillet 2016172,00+0,00
Orge mouture Rendu Rouen - Base Juillet 2016146,00+0,00
Orge brassicole Fob Creil Spot - Base Juillet 2016188,00+0,00
Colza Fob Moselle Spot - Flat (mbm incluses)421,00-3,00
Tournesol Rendu St Nazaire Spot - Flat (mbm incluses)385,00+0,00
Pois Fourragers Fob Creil Spot - Base Aout 2016230,00+0,00
Analyses 24/02/2017

Marché européen

Les marchés affichaient hier une certaine faiblesse en oléagineux, comme attendu, dans un contexte de repli du palme, du soja et du canola. Cela se traduisait par un repli des cours du colza. D’un point de vue technique le marché vient tester une zone support en colza. Le comportement sur le marché aujourd’hui sera donc déterminant pour la suite.

En céréales, peu d’évolution en l’absence de nouveaux éléments. Sur Euronext 43 780 lots de blé étaient échangés et sur le CME 172 lots.

L’USDA a donc affiché hier des estimations d’emblavements à hauteur de 90 millions d’acres en maïs, contre 94 millions l’an passé, et 88 millions d’acre sen soja, contre 83.4 l’an passé.

L’IGC (International Grain Council) a revu en hausse sa production mondiale de maïs à 1.049 milliards de tonnes, contre 1.045 le mois passé. L’organisme a laissé la production de blé inchangée à 752 millions de tonnes.

Sur la scène internationale, les exportations européennes de blé ralentissent et s’affichent à ce jour à 15.8 millions de tonnes contre 17.6 l’an passé à date. On notera un accord record entre la Syrie et la Russie pour un volume de 1.2 millions de tonnes de blé pour sécuriser l’approvisionnement de ce pays en guerre.

L’Argentine demeure un acteur majeur sur la scène internationale, avec une production de blé attendue à 18.3 millions de tonnes selon le ministre de l’agriculture argentin, un record. Cela laisserait un surplus exportable estimé à plus de 11 millions de tonnes. Cette estimation s’affiche bien au delà de celle de l’USDA affichée à 15 millions de tonnes. En maïs, le ministre estime la production à 40 millions de tonnes.

Marché américain

Les cours s’affichaient en repli hier sur le CBOT, sous la pression des fonds. L’USDA n’apportait pas de surprises majeures dans ses estimations d’emblavements pour la prochaine récolte. Seules les surfaces en blé sont encore revues en repli par rapport aux dernières estimations, à 46 millions d’acres. Comme prévu, les farmers américains devraient semer moins de maïs au profit du soja dans les semaines à venir, cette dernière culture étant plus rentable. En effet les niveaux de prix payés aux producteurs en maïs et en blé sont, tout comme en France, inférieurs aux couts de production. Les surfaces de soja sont estimées à 88 millions d’acres et celles de maïs à 90 millions.

L’USDA a affiché également une estimation de prix moyen pour la prochaine saison à 9.60 usd/boisseau en soja, inférieure aux niveaux actuels (10.05 sur l’échéance novembre 2017), et à 3.50 usd/boisseau en maïs, nettement inférieure aux niveaux actuels (3.91 usd/boisseau sur l’échéance décembre 2017)

Les fonds se montraient nets vendeurs hier pour 13 000 lots de maïs, 12 000 lots de soja et 3 000 lots de blé.

Marché mer Noire

Depuis 10 jours, le prix de l’huile de tournesol est repassé au-dessus de celui de l’huile de palme importée à Rotterdam. En effet, la production de palme semble repartir en Malaisie après la nette réduction de l’offre connue l’an dernier. Les cours de l’huile de palme ont ainsi perdu près de -10 % à Rotterdam depuis un mois alors que ceux de l’huile de tournesol ont perdu à peine -2 %. Or, les stocks d’huile de tournesol sont arrivés sur des niveaux record dans les ports ukrainiens, même si les exportations sont très importantes, conséquence de la récolte très bonne en 2016. Cela signifie que le prix de l’huile doit rester compétitif par rapport à la palme et doit donc accompagner le mouvement de baisse, d’autant plus que les marges des triturateurs sont faibles. Du côté de la graine, les stocks en Ukraine se tiennent à 5,4 Mt contre environ 3,6 Mt l’an passé à date, soit un niveau record. Dans ce contexte, la tendance est baissière à court terme pour le prix du tournesol. 

Le grincheux du 24/02/2017

Aujourd'hui : Bonne fête Modeste

Au revoir Xavier

Fil de news

Surfaces de maïs aux USA estimées à 90 mios et de soja à 88 mios d'acres