Pré-ouverture 22/06/2017
Paris Chicago
Bléinchangé à - 1 €- 2 cents
Maïsinchangé- 1 cents
Colzainchangé
Sojainchangé
Indices 22/06/2017
€/$1,1169 $
Pétrole WTI42,53 $/b

Blé (€/t)
Sept. 17174,00-1,50
Déc. 17177,50-1,25
Mars 18180,25-1,25
Mai 18181,75-1,25
Sept. 18180,50-1,00
Maïs (€/t)
Août 17175,00-1,50
Nov. 17173,00-1,50
Janv. 18175,50-1,25
Mars 18177,00-1,50
Juin 18180,00-0,75
Colza (€/t)
Août 17357,00-1,00
Nov. 17360,75-1,50
Févr. 18363,75-1,50
Mai 18365,25-1,50
Août 18350,00-1,25
Solution azotée (€/t)
Sept. 17136,00-1,00
Nov. 17137,50+0,00
Mars 18147,50+0,00
Juin 18145,50-0,50
Sept. 18145,50-0,50

22/06/2017

Blé (€/t) : 3693 lots
LotsTypeStrikePrime
100Call Sept. 171726,01
2Call Sept. 171744,99
2Call Sept. 171774,90
506Call Sept. 171802,85
1Call Sept. 171951,00
200Call Déc. 171758,94
6Call Déc. 171788,00
260Call Déc. 171806,64
2Call Déc. 171835,80
1003Call Déc. 171904,00
3Call Mars 181838,50
60Call Mars 182004,04
1Call Mai 1818210,80
5Call Mai 1818310,30
90Call Mai 182024,18
100Put Sept. 171651,56
200Put Sept. 171692,75
100Put Sept. 171724,01
200Put Déc. 171550,86
1Put Déc. 171788,00
50Put Déc. 1721033,40
60Put Mars 181653,39
60Put Mars 181809,59
1Put Mars 1818110,00
250Put Mai 181653,54
90Put Mai 181674,15
250Put Mai 181809,48
90Put Mai 1818210,51
Maïs (€/t) : 603 lots
LotsTypeStrikePrime
170Call Nov. 171803,70
1Call Janv. 181777,00
4Call Janv. 181815,50
170Put Nov. 171621,79
190Put Nov. 171704,76
34Put Juin 181653,31
34Put Juin 181809,71
Colza (€/t) : 269 lots
LotsTypeStrikePrime
24Call Nov. 173705,60 - 6,80
20Call Févr. 183953,70
30Call Févr. 184003,00
12Call Mai 1836514,82
41Call Mai 18367,515,00
70Put Août 173501,90
36Put Mai 183404,48
36Put Mai 1836514,57

Blé EU (€/t)
Sept. 17173,5000+1,2500
Déc. 17176,7500+1,5000
Mars 18180,7500+2,2500
Mai 18182,5000+2,5000
Sept. 18179,0000-0,7500
Blé (¢/b)
Juil. 17464,5000-1,7500
Sept. 17479,5000-3,2500
Déc. 17502,0000-3,2500
Mars 18518,0000-2,7500
Mai 18529,5000-2,5000
Maïs (¢/b)
Juil. 17368,7500-6,0000
Sept. 17376,7500-6,0000
Déc. 17386,7500-5,7500
Mars 18396,2500-5,7500
Mai 18402,0000-5,5000
Soja (¢/b)
Juil. 17918,7500-12,7500
Août 17922,5000-12,2500
Sept. 17923,7500-11,7500
Nov. 17927,7500-12,7500
Janv. 18935,2500-12,0000
Tourteaux de soja ($/st)
Juil. 17297,9000-3,6000
Août 17299,7000-3,7000
Sept. 17301,0000-4,0000
Oct. 17301,3000-4,5000
Déc. 17302,7000-4,6000
Huile de soja (¢/lb)
Juil. 1731,8500-0,2300
Août 1731,9600-0,2500
Sept. 1732,0900-0,2600
Oct. 1732,1600-0,3000
Déc. 1732,3700-0,2700

22/06/2017

Physique (€/t)
Blé dur Rendu Port la Nouvelle Spot - Base Juillet 2017245,00+0,00
Blé Rendu Rouen - Base Juillet 2017167,00-2,00
Maïs Fob Bordeaux Spot - Base Juillet 2016168,00+0,00
Maïs Fob Rhin Spot - Base Juillet 2016170,00+0,00
Orge mouture Rendu Rouen - Base Juillet 2017144,00-2,00
Orge brassicole Fob Creil Spot - Base Juillet 2017200,00+0,00
Colza Fob Moselle Spot - Flat - Récolte 2017358,00-2,00
Tournesol Rendu St Nazaire Spot - Flat - Récolte 2016345,00+0,00
Pois Fourragers Fob Creil Spot - Base Août 2017225,00+0,00
Analyses 22/06/2017

Marché européen

Les marchés cédaient du terrain hier dans le sillage d’amélioration des conditions climatiques sur les USA, où des pluies bénéfiques sont attendues. La baisse du rouble est également un facteur baissier sur les marchés, avec une pression récolte origine russe qui devrait être forte, compte tenu du stock de report conséquent.

Les chantiers de récolte en orges d’hiver battent le plein, avec des résultats très hétérogènes en termes de rendements. Les qualités s’affichent cependant comme globalement bonnes à très bonnes avec des poids spécifiques très satisfaisants, mais avec en contrepartie des teneurs en protéines élevées, ce qui devrait déclasser certaines variétés brassicoles en fourragères.

En blé les premières coupes débutent, mais il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions.

L’activité sur les marchés financiers s’est ralentie après des volumes très importants échangés ces derniers jours. En blé, 41 756 lots étaient échangés sur Euronext et 935 lots sur le contrat européen CME.

Sur la scène internationale l’Egypte lance un appel d’offre en blé pour chargement entre le 25 juillet et le 5 août. La réponse sera connue dans l’après midi.

Ce sont les colzas qui ont subi la plus forte baisse sur les deux derniers jours, conséquence du repli du pétrole et des huiles, notamment de palme et de soja. Ce mouvement s’inscrit malgré un bilan prévisionnel européen déficitaire, mais compensé par des importations qui ne manqueront pas de venir peser sur les cours, ce d’autant que les conditions climatiques sont favorables actuellement au Canada.

L’euro évolue très peu sur le marché des changes face au dollar, dans un contexte où les taux d’intérêts devraient rester stables en Europe, et où une nouvelle hausse est attendue en septembre aux USA.

Marché américain

Les marchés américains se repliaient hier dans un contexte où, après la hausse de ces derniers jours liée aux adversités climatiques, un certain optimisme venait s’installer sur les maïs et sojas. La période critique de floraison n’est cependant pas encore atteinte, ce qui invite les opérateurs à la prudence, ce d’autant plus que le rapport trimestriel sur l’état des stocks et des emblavements aux USA est attendu pour le 30 juin.

A ce jour l’optimisme règne pour les producteurs de la Corn Belt, à l’inverse des producteurs de blé.

Autre élément baissier, le repli hebdomadaire de la production d’éthanol affiché par l’EIA.

Les fonds se montraient hier nets vendeurs en maïs et en blé pour 6 000 lots, en soja pour 9 000 lots. Cela mettait un terme aux rachats de positions short en blé.

Marché mer Noire

Dans le sillage du recul des prix du pétrole, le rouble russe se déprécie significativement, perdant près de 10% face au dollar au cours des 10 derniers jours. La parité USD/RUR s’affiche ce matin au-dessus des 60. La monnaie russe est donc à son plus bas depuis la fin janvier 2017.

Dans ce contexte, les prix des céréales sur le marché intérieur croissent, ce qui devrait inciter les producteurs à vendre une bonne partie de leur production dès la récolte. En cette fin de campagne 2016/17, le renforcement relatif du rouble était souvent avancé comme l’une des principales raisons de rétention de marchandises par les producteurs.

Ainsi, l’association de stocks de report conséquents, de bonnes perspectives de récolte, et de dévaluation du rouble, devrait permettre à la fédération russe de faire un début de campagne 2017/18 particulièrement remarqué.

Le grincheux du 22/06/2017

Aujourd'hui : Saint Alban

Comment espérer que ça aille droit avec Travert? Peut être que seule la filière porcine va pouvoir tirer les marrons du feu...

Non LULU il ne vient pas non plus des chemins de fer...

Fil de news

Début des récoltes de blé dans les régions précoces