Pré-ouverture 12/02/2016
Paris Chicago
Bléinchangé+ 1 cents
Maïsinchangéinchangé
Colza+ 1 à + 2 €/t
Soja+ 2 cents
Indices 12/02/2016
€/$1,1275 $
Pétrole WTI29,44 $/b

Blé (€/t)
Mars 16155,00+1,75
Mai 16161,00+0,75
Sept. 16168,00+0,75
Déc. 16172,25+0,50
Mars 17177,00+0,25
Maïs (€/t)
Mars 16149,75+1,00
Juin 16158,25+1,00
Août 16163,75+0,50
Nov. 16165,75+0,25
Janv. 17169,00+1,25
Colza (€/t)
Mai 16356,00+2,50
Août 16348,00+2,25
Nov. 16350,50+1,50
Févr. 17352,75+1,50
Mai 17356,50+3,25

12/02/2016

Blé (€/t) : 8249 lots
LotsTypeStrikePrime
1520Call Mai 161605,00
9Call Mai 161624,10
11Call Mai 161634,00
1Call Mai 161643,60
211Call Mai 161663,00
8Call Mai 161672,70
1250Call Mai 161702,00
510Call Mai 161751,30
200Call Mai 161800,80
9Call Sept. 161677,80
1Call Sept. 161687,60
11Call Sept. 161706,80
2Call Sept. 161745,30
1Call Sept. 161755,00
5Call Sept. 161764,80
5Call Sept. 161803,80
73Call Déc. 161729,70 - 9,80
4Call Déc. 161739,50
3Call Déc. 161758,40
2Call Déc. 161777,80
1Call Déc. 161806,60
1Call Déc. 161855,30
49Call Déc. 161903,90
200Call Déc. 162002,50 - 2,60
6Call Déc. 162121,40
6Call Mars 1717711,20
3Call Mars 171809,90
3Call Mars 172005,00
22Call Déc. 1718015,80
6Call Déc. 1718215,80
400Put Mars 161551,40 - 1,50
500Put Mars 161617,30 - 7,50
1Put Mars 1616510,50
5Put Mars 1618025,30
2Put Mars 1618532,00
600Put Mai 161460,70
600Put Mai 161563,10 - 3,20
500Put Mai 161573,70
18Put Mai 161605,00
201Put Mai 161615,50 - 5,70
510Put Mai 161658,00
1Put Sept. 161604,60
100Put Sept. 161625,00
50Put Sept. 161656,60
1Put Sept. 1617713,80
500Put Déc. 161593,90
7Put Déc. 161635,50
1Put Déc. 161645,70
49Put Déc. 161708,70
6Put Déc. 161729,60
64Put Mars 1717711,30
Maïs (€/t) : 6 lots
LotsTypeStrikePrime
2Call Août 161646,50 - 6,70
4Put Août 161636,30
Colza (€/t) : 463 lots
LotsTypeStrikePrime
1Call Mai 163557,60
50Call Mai 163703,00
3Call Août 1635010,80
1Call Août 163655,40
1Call Août 163704,60
50Call Nov. 1635015,20
2Call Nov. 16362,59,80
2Call Nov. 163707,70
50Call Nov. 163805,20
200Put Mai 163505,10
53Put Mai 163558,20 - 8,30
50Put Nov. 163203,50

Blé (¢/b)
Mars 16457,5000-0,5000
Mai 16462,5000+0,0000
Juil. 16467,7500-0,5000
Sept. 16477,0000-0,7500
Déc. 16491,0000-2,0000
Maïs (¢/b)
Mars 16358,7500-2,0000
Mai 16363,5000-1,0000
Juil. 16368,5000-0,7500
Sept. 16373,5000-0,5000
Déc. 16381,7500-0,5000
Soja (¢/b)
Mars 16872,7500-0,7500
Mai 16876,5000-1,5000
Juil. 16881,7500-1,0000
Août 16883,5000-1,7500
Sept. 16883,2500-2,0000
Tourteaux de soja ($/st)
Mars 16262,0000-1,5000
Mai 16264,1000-1,8000
Juil. 16266,5000-2,0000
Août 16267,7000-2,2000
Sept. 16269,0000-2,1000
Huilde soja (¢/lb)
Mars 1631,8000+0,2700
Mai 1632,0200+0,2700
Juil. 1632,2400+0,2500
Août 1632,2900+0,2200
Sept. 1632,3200+0,2200

12/02/2016

Physique (€/t)
Blé dur Rendu Port la Nouvelle Spot - Base Juillet245,00-10,00
Blé Rendu Rouen - Base Juillet144,00+1,00
Maïs Fob Bordeaux Spot - Base Juillet144,00+0,00
Maïs Fob Rhin Spot - Base Juillet152,00+0,00
Orge mouture Rendu Rouen - Base Juillet138,00+1,00
Orge brassicole Fob Creil Spot - Base Juillet168,00-2,00
Colza Fob Moselle Spot - Flat356,00+0,00
Tournesol Rendu St Nazaire Spot - Flat380,00+0,00
Pois Fourragers Fob Creil Spot - Base Aout190,00+0,00
Analyses 12/02/2016

Marché européen

Les marchés financiers craquent avec les craintes alimentées par les conséquences de la chute des cours du pétrole, conjuguée au ralentissement économique en Chine et à un nouveau risque lié à la fragilité du secteur bancaire européen.

Les marchés de matières premières résistaient cette semaine à cette tempête et on semble ( enfin..) assister à une légère dé-corrélation entre marchés financiers et commodities.

L’Egypte lance une nouvelle fois un appel d’offre en blé dans un contexte qui demeure très confus sur les exigences qualitatives, ce qui pourrait une nouvelle fois rendre frileux les opérateurs internationaux. Le bateau de blé origine France chargé par Bunge pour livraison décembre demeure toujours en attente de déchargement en Egypte, la confusion demeurant entre les exigences du Gasc et le ministère de l’agriculture.

Bruxelles a délivré cette semaine des certificats à l’export en blé pour 589 000 t portant le total depuis le début de la campagne à 16.2 millions de tonnes. Les certificats exports en orges s’affichent  à 103 000 t soit 6.4 millions depuis le début de la campagne. En maïs les certificats import portent sur 182 000 t soit 8.9 millions depuis le début de la campagne.

Le maïs demeure pénalisé par la concurrence des autres céréales fourragères et par la tendance qui demeure baissière sur Chicago.

En colza, le marché rebondissait en clôture après une séance de baisse alimentée toujours par le repli du pétrole. Le rebond en fin de journée était lié à celui du soja qui bénéficiait d’une activité export soutenue aux USA et à des cours du palme et du canola orientés à la hausse.

Marché américain

Bonne tenue des cours du soja hier soir sur le CBOT à la faveur de bons chiffres hebdomadaires à l’export. Ainsi les exports s’affichaient à 601 000 t contre des attentes comprises entre 300 et 600 mille tonnes. Par contre les exports de maïs étaient décevants avec seulement 346 100 t contre des attentes comprises entre 800 mille et 1.1 millions de tonnes. En blé, l’activité export demeure très faible.

Le maïs était également pénalisé hier par l’affichage de stocks d’éthanol en forte hausse, conséquence notamment d’une baisse de la demande liée au repli des cours du pétrole.

Les fonds  se montraient nets vendeurs hier pour 4 000 lots de blé, neutres en maïs et nets acheteurs en soja pour 9 000 lots.

Le retour des chinois aux affaires semaines prochaines après la semaine de congés liée au nouvel an, pourrait également continuer de soutenir les cours. Toutefois l’arrivée des récoltes sud américaines devraient limiter le potentiel de hausse.

Marché mer Noire

La glissade de la Grivna face aux monnaies de référence s’est accentuée récemment et la devise ukrainienne passait hier pour la première fois au-delà du seuil de 26 pour 1 contre le dollar US. Depuis le début de l’année, la dévaluation a atteint près de 10% et le constat est le même face à l’euro puisque la parité est désormais cotée à 29,2 par la NBU (banque centrale ukrainienne). Pour rappel, les taux de change officiels présentés ci-dessus sont inférieurs aux taux dits « interbancaires », pratiqués par les établissements privés. Par ailleurs, le ciel s’obscurcit de nouveau au-dessus de Kiev où la démission brutale du ministre de l’économie, Mr Aivaras Abramovicius, en protestation à des allégations de trafic d’influence, bouscule l’organisation gouvernementale. Dans la foulée, le premier ministre, Mr Arseni Iatseniouk, a conditionné la poursuite de son mandat à une réforme en profondeur du système politique ukrainien. Il semblerait donc que les vieux démons aient la peau dure puisque c’est désormais le FMI qui menace de suspendre les versements de son aide si les réformes profondes promises en mai 2015 par le président Mr Petro Poroshenko ne sont pas accélérées. A date, le Fond Monétaire a versé 6,7 Milliards de dollars d’aides sur un total possible de 17,5 Milliards. Les inquiétudes formulées par ce dernier via sa présidente, Mme Christine Lagarde, ont été confirmées par la banque mondiale dans la foulée. L’Ukraine se retrouve donc, de nouveau, dans une position financière très précaire.

Retrouvez tous ces éléments décryptés dans le mensuel Black Sea Highlight (BSH).

Le grincheux du 12/02/2016

Aujourd'hui : Bonne fête Félix

Dernière minute : La direction de Monsieur Bricolage aurait porté plainte pour tentative d'usurption d'identité par notre Président suite au remaniement....

Fil de news

Les bourses plongent. Les matières premières résistent