Analyses 18/07/2019

Marché européen

Aidés par le mouvement de repli de l'euro face au dollar, les cours ont connu hier une hausse. La parité a ainsi flirté avec le niveau de 1.12 avant néanmoins de rebondir par la suite. Ce repli a ainsi amené les cours européens à s'ajuster en hausse hier tant sur les différentes places du marché physique que sur le marché à terme d'Euronext.

Le résultat de l'appel d'offres de l'Egypte, où seulement un volume de 60.000 t de blé russe a finalement été acheté, met en avant des prix en FOB au départ de la Russie en légère hausse par rapport aux propositions du 9 juillet dernier lors d'un autre appel d'offres réalisé par le GASC. En France, où la récolte progresse, le retour des disponibilités permet de répondre aux besoins de chargement dynamisant ainsi l'activité en zone portuaire tout particulièrement en blé tendre et aussi en orge.

Les fortes chaleurs annoncées dès la semaine prochaine poussent également à la prudence notamment sur les cultures de maïs. Le cours de l'échéance Novembre 2019 sur Euronext repasse ainsi au-dessus de 176 €/t et retrouve ainsi son niveau de ce début juillet.

L'avancée des récoltes de colza renforce l'idée d'un potentiel de production en Europe faible. Les cours se raffermissent et reviennent se négocier sur des valeurs proches des plus hauts depuis octobre dernier sur le contrat Août 2019 d'Euronext. Les échéances suivantes progressent également sans pour autant revenir se négocier sur les plus hauts de la même période.

 

Marché américain

Les cours du maïs se stabilisent, dans un contexte où les prévisions météorologiques annoncent toujours le retour de fortes températures en cette fin de semaine. Aux craintes existantes sur les surfaces emblavées viennent ainsi s'ajouter les incertitudes sur les rendements du maïs aux USA.

Les conditions météorologiques seront aussi à suivre pour le potentiel de production de soja. Pour le moment, le cours de la graine de soja aux USA s'essouffle et gomme ainsi l'ensemble du mouvement de hausse de la semaine passée.
L'échéance Novembre 2019 revient ainsi tester la zone de support de 9 $/b.

Le marché du blé à Chicago marque également le pas en cette période de récolte. L'échéance Septembre 2019 se stabilise toutefois au-dessus du support de 5 $/b.

 

Marché mer Noire

Les exportations sur la campagne 2019/20 ont débuté le 1er juillet et prennent de l'ampleur en Ukraine. Selon les services fiscaux de l'État, les exportations de blé au 17 juillet, se sont élevées à 322 Kt, soit 75 Kt de plus que l'année dernière à la même date.

Depuis le début du mois de juillet, les exportations d'orge ont atteint 327 Kt, soit une augmentation de 78 Kt par rapport à 2018/19. Rappelons que, selon les dernières prévisions de l'USDA du mois de juillet, les exportations de blé ukrainien en 2019/20 devraient atteindre 19 Mt. Selon le Département de l’Agriculture des Etats-Unis, le volume d’exportations d'orge s’élèverait à 4,2 Mt. En outre, le maïs ukrainien continue d'être activement exporté. Pendant la première quinzaine de juillet, les exportations de maïs ont atteint 1,038 Mt, soit une augmentation de 756 Kt par rapport au chiffre pour la même période de l’année dernière.